3 techniques de vapotage

Publié le : 01 novembre 20214 mins de lecture

Généralement, l’idée de vapoter est belle et bien différente par rapport à celle de fumer. Pourtant, le vapotage n’est pas du tout compliqué à faire. Contrairement aux rumeurs qui circulent, le matériel de vapotage est aussi simple que son utilisation. Même si la personne est novice dans le domaine, elle peut y arriver facilement sans aucune aide de la part de quiconque, sauf les premiers conseils des professionnels.

Bien placer le vaporisateur sur le côté de la bouche

Cette technique de vapotage facilite le passage de la vapeur pour jouir d’une meilleure sensation et de confort. Elle est reçue par les papilles gustatives et permet de ressentir les bons goûts de l’e-liquide. Ensuite, il s’ensuit l’action d’inhaler progressivement et lentement pendant quelques secondes comme ce n’est pas le cas avec la cigarette traditionnelle. Plus le tirage est long, mieux le vapoteur ressent un bien-être qui inonde tout son corps. En fait, l’inhalation courte ne provoque pas beaucoup de fumée. La façon de vapoter avec une inhalation lente et longue est plus avantageuse. L’expérience est favorable aux jeunes apprentis. Ce sont des leçons qui méritent d’être sues pour profiter des avantages sur les techniques du vapotage.

Se familiariser avec la technique de l’inhalation indirecte

Toutes les méthodes et pratiques de consommer la cigarette électronique peuvent convenir à tout un chacun. Il suffit de les suivre avec les conseils des professionnels pour ne pas se tromper dans les habitudes de fumer. S’il existe plus d’une méthode d’inhalation, rien n’empêche de s’adapter à celle qui permet de prendre un moment de concentration pour savourer la fumée.

Pour cela, il s’agit de suivre la méthode d’inhalation indirecte. Par cette technique, le vapoteur aspire lentement la vapeur et l’accumule d’abord dans sa bouche durant 3 à 5 secondes. Ce n’est qu’après qu’il la fait passer dans les poumons. Bon nombre de vapoteurs connaissent et utilisent cette méthode qui se popularise davantage. Elle fait la différence avec le système de fumer la cigarette classique.

Apprendre à gérer correctement la dose de nicotine

Le système de vapotage doit être combiné avec une habitude à bien doser la nicotine pendant le vapotage. Cette attitude s’avère déterminante d’après les études faites par les chercheurs. Un dosage faible entraîne effectivement des bouffées de fumée longues et consécutives. Il risque d’entraîner un mauvais état sanitaire plus ou moins compliqué. En outre, pour le cas d’un sevrage, ce faible dosage peut provoquer une rechute vers l’ancienne habitude de fumer de la cigarette classique. La nicotine doit ainsi avoir la dose prescrite pour satisfaire les besoins. Elle élimine toute tentation de revenir vers le tabac et n’engendre aucune sensation de manque. Cependant, le choix de la nicotine doit correspondre également au profil du vapoteur, qu’il soit débutant ou habitué.

Plan du site